Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stormy Weather, un quarter-tonner de légende

Stormy Weather, un quarter-tonner de légende

Le voilier Stormy Weather: travaux, projets, régates, croisières et photos.


Stormy Weather serait-il un Poulidor ?

Publié par red sur 16 Septembre 2010, 23:18pm

 

Le 9 mai 2010 après 10 ans d’absence, le rebaptisé Stormy Weather, fraîchement mis à l’eau s’alignait fièrement au large de Calais sur la ligne de départ de la première régate de la saison. Son objectif : prendre ses marques dans le championnat de ligue habitable en catégorie HN2 (catégorie de taille). L’équipage de Gravelines Plaisance composé de Paul Fournier, le Skipper, son frère Mathieu et les frères Nicolas et Ludovic Isaert ne savait pas à l’époque que le décor serait si vite planté. Une seconde place, c’était leur résultat ce week-end là, ce fût le même au grand prix de la côte d’Opale fin mai, à la coupe de la ville de Gravelines en juin puis le week-end dernier à la coupe de Dunkerque Plaisance. Et trustant la première place, leur sérieux concurrent Yadourink, skippé par Philippe Gens du Yacht Club de la Mer du Nord. Les deux bateaux ont des caractéristiques très contrastées (l’un est très large, l’autre très étroit) et pourtant des performances très similaires car ils appartiennent à la même catégorie mythique de l’autre côté de la manche : les quarter tonner. Mais Yadourink, présent sur le circuit depuis deux saisons, a eu le temps de se bonifier avant de voir son dauphin se mettre à ses trousses. « A chaque régate on a le sentiment de combler un peu l’écart qui nous sépare. » explique Ludo équipier de Stormy Weather. « Depuis ce week-end, un nouveau réglage de mât nous a permis de très gros progrès et nous sommes tous à bord, convaincus que l’ère Yadourink ne sera bientôt plus. » Les équipiers des deux bateaux tirent un vrai plaisir de cette confrontation permanente sur l’eau et des échanges de bon procédés au retour à terre. Entre mises en boîte et explications de parcours, la bière du voisin de comptoir qui représente la bouée, les mains qui s’entortillent pour refaire les trajectoires des bateaux, les débriefings en deviennent interminables. Quatre confrontations et déjà cette émulation grandit, on parle d’entraînements communs, d’échanges d’équipiers pour tirer des expériences des autres et on se voit déjà aller se frotter aux maîtres de la série outre-manche pour « The » événement des amateurs : La Quarter Ton Cup.

 

IMGP2250

                                          Les Dunkerquois de Yadourink bord à bord avec Stormy Weather

 

« Ce serait un véritable défi pour nous d’aller nous aligner sur un tel évènement. La voile habitable vit des heures difficiles, c’est un sport mécanique et cela coûte cher. La flotte s’est amenuisée ces dix dernières années et la relève manque à l’appel. C’est pour ces raisons que nous serions d’autant plus fiers de ne pas tout laisser s’éteindre et de porter la flamme de nos clubs là-bas. » Nous explique Paul. D’ici là les deux équipages continuent de s’affuter et le duel continue le week-end prochain à la coupe de l’équinoxe qui démarre vendredi soir de dunkerque et s’en va en Belgique pour un retour dimanche. Puis la coupe des Bancs de Flandres clôturera la saison les 25 et 26 septembre prochains. Alors Stormy Weather peut-il être affublé du titre de Poulidor ? La réponse peut être lors d’une future Quarter Ton Cup.

Ludo

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents